Grand Site des Gorges du Gardon

Traduction

Activités de loisirs
 

 

Baignade : même si lors des grosses chaleurs, le Gardon n’affleure plus à l’entrée Ouest des gorges, les sites de baignade sont légion. Les résurgences se chargent d’alimenter le lit en eau fraîche et abondante, du Pont-Saint-Nicolas au Pont du Gard.

 





Canoé : quatre loueurs de canoé (trois à Collias, un à Remoulins) se partagent le marché sur les gorges du Gardon.

Avis aux amateurs : on est loin ici de certains rapides des gorges du Verdon. Le canoé s’apparente ici plutôt à une promenade aquatique où la parole laisse place à la contemplation. Devant la beauté des paysages certes, mais pas seulement : la faune protégée a, notamment au printemps besoin de quiétude pour perpétuer l’espèce.



Escalade :
négociée avec la fédération française d’escalade, une charte régit désormais la pratique de ce sport dans les gorges, subtil équilibre entre activité humaine de loisirs bien légitime et besoins vitaux des espèces présentes.

Le guide de « L’escalade dans les gorges du Gardon » délivre ainsi toutes les informations nécessaires aux grimpeurs : voies ouvertes, sites à éviter… Il est distribué gratuitement au Syndicat mixte des gorges du Gardon, dans les offices de tourisme de la région, ou en lien ici.


Randonnées :
le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon gère plus de 150 km de sentiers de randonnée balisés, y compris dans l’espace dévolu à la réserve naturelle régionale. Un cartoguide complet est en vente (5 €) au Syndicat mixte ou dans les offices de tourisme, et en lien ici. Il recense tous les sentiers de randonnée (GR, PR et boucles), en débordant des gorges jusqu’à Uzès afin, entre autres, de rendre compte du sentier de l’aqueduc romain.



VTT :
les parcours de randonnées sont également ouverts aux cycles tout terrain.

Attention toutefois : si le dessin du plateau invite à la balade, les pentes sont rudes. Mieux vaut donc avoir les mollets bien préparés… ou savoir pousser.





Spéléologie :
les gorges du Gardon abondent de cavités. Une charte est actuellement en cours d’élaboration avec le comité départemental de spéléologie afin d’encadrer un loisir qui, s’il est généralement pratiqué par des amateurs avertis, peut se révéler néfaste pour la faune qui loge dans les cavités, notamment les chiroptères.






Equestre : plusieurs centres-équestres sont localisés sur le territoire. Renseignez-vous auprès des offices de tourisme.

 
Nos partenaires /  Nous contacter /  Espace presse /  Marchés publics /  Mentions légales /  Plan de site |  Haut de page