Grand Site des Gorges du Gardon
Espèces protégées
 

Document d’Objectif Natura 2000

natura_2000_light.jpgLes sites Natura 2000 font l’objet de mesures destinées à conserver ou à rétablir, dans un état favorable à leur maintien à long terme, les habitats naturels et les populations des espèces de faune et de flore sauvages qui ont justifié leur délimitation. Ils font également l’objet de mesures de prévention appropriées pour éviter la détérioration de ces mêmes habitats naturels et les perturbations de nature à affecter de façon significative ces mêmes espèces. Pour chaque site Natura 2000, un Document d’Objectifs définit, en concertation avec l’ensemble des acteurs locaux, les orientations de gestion, les mesures nécessaires, les modalités de leur mise en œuvre et les dispositions financières d’accompagnement (article L.414-2 du code de l’environnement).


Fraxinelle

Ophrys splendida

 

Le Document d'objectifs (DOCOB) contient principalement (article R. 414 –9 du code de l’environnement) :

  • Une analyse décrivant l'état initial de conservation et la localisation des habitats naturels et des espèces qui ont justifié la désignation du site, les mesures réglementaires de protection qui y sont, le cas échéant, applicables, les activités humaines exercées sur le site, notamment les pratiques agricoles et forestières,
  • Les objectifs de développement durable du site destinés à assurer la conservation et, s'il y a lieu, la restauration des habitats naturels et des espèces ainsi que la sauvegarde des activités économiques, sociales et culturelles qui s'exercent sur le site,
  • Des propositions de mesures de toute nature permettant d'atteindre ces objectifs.


Le Document d’Objectifs « Gorges du Gardon », validé le 3 juin 2009, porte sur un site Natura 2000 constitué à la fois d’un Site d’Importance Communautaire, ou SIC, au titre de la Directive « Habitats » et d’une Zone de Protection Spéciale, ou ZPS, au titre de la Directive « Oiseaux ».

DOCOB "Gorges du Gardon"pdf.gif 

Cartes du DOCOB "Gorges du Gardon" pdf.gif

 

Le Documents d'Objectifs « Camp des Garrigues », validé en Comité de pilotage le 24 novembre 2014, porte sur un site Natura 2000 constitué d'une Zone de Protection Spéciale, au titre de la Directive « Oiseaux ». Le document est en consultation publique jusqu'à l'établissement d'un arrêté préfectoral d'approbation.

DOCOB "Camp des Garrigues"pdf.gif 

Annexes du DOCOB "Camp des Garrigues"pdf.gif

Cartes du DOCOB "Camp des Garrigues" pdf.gif

 

Depuis 2014, le SMGG porte également le Document d'Objectifs « Garrigues de Lussan », validé le 7 décembre 2012, porte sur un site Natura 2000 constitué d'une Zone de Protection Spéciale, au titre de la Directive « Oiseaux ».

DOCOB "Garrigues de Lussan"pdf.gif

 

Le SMGG est chargé d’assurer l’animation des Documents d’objectifs et la mise en œuvre d’un programme annuel d’actions.


Le SMGG mène à travers ces différents programmes de multiples actions. Parmi celles-ci figurent :


Opération de débroussaillage

Radiopistage


Castor d'Europe



  Perche soleil : espèce invasive du Gardon.
  • Des travaux de débroussaillage pour restaurer les pelouses à brachypode rameux.
  • Des comptages et suivis scientifiques dans les cavités pour inventorier les chauves souris. 23 espèces sont recensées à ce jour sur les 34 existantes en France.
  • Des opérations de radiopistage pour localiser les terrains de chasse de certaines chauves-souris.
  • La fermeture de cavités pour préserver des colonies de chiroptères.
  • La réalisation du suivi vigie nature pour le Muséum National d’Histoire Naturelle.
  • L’élaboration d’une charte avec les grimpeurs pour définir les sites d’escalade et assurer la quiétude des grands rapaces.
  • La limitation des menaces et du dérangement des espèces (détournement de sentiers de randonnée, limitation des engins motorisés…).
  • L’inventaire des sites de nidifications du Grand duc d’Europe et du Circaète Jean-le-Blanc.
  • La surveillance des sites de reproduction de l’Aigle de Bonelli et du Vautour percnoptère et le baguage des vautours et aiglons.
  • L’approvisionnement de placettes d’alimentation pour le vautour percnoptère.
  • La pose d’écocompteurs pour mesurer la fréquentation humaine.
  • Le suivi de la flore envahissante et notamment de l’ambroisie.
  • L’inventaire des indices de présence et gîtes du castor d’Europe.
  • La réalisation de pêches électriques avec l’Office National de l’Eau et la Fédération de pêche pour recenser les poissons présents.

 

 
Nos partenaires /  Nous contacter /  Espace presse /  Marchés publics /  Mentions légales /  Plan de site |  Haut de page