Grand Site des Gorges du Gardon
Espèces protégées
 

Préservation des espèces protégées

Foisonnantes d’une biodiversité énergique, les gorges du Gardon abritent de nombreuses espèces remarquables. La préservation de ces espèces figure parmi l’une des missions centrales du Syndicat mixte des gorges du Gardon (SMGG). Il met en œuvre des mesures conservatoires pour protéger la faune, la flore et les paysages dans le cadre de programmes nationaux ou européens tels que les plans nationaux d’actions, les programmes LIFE ou les Documents d’Objectifs Natura 2000.
 


Plans Nationaux d’Actions

 Les Plans Nationaux d’action (PNA), anciennement connus sous le nom de Plans Nationaux de Restauration, sont la formulation de la politique de l’Etat en matière de conservation d’espèces mis en œuvre par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable des Transports et du Logement et ils répondent à la « Stratégie Nationale pour la Biodiversité » issue de la conférence de Rio de 1992. Leur élaboration et mise en œuvre relèvent d'une démarche nationale et s’inscrivent dans une approche globale. Ils concernent des espèces ou groupes d’espèces menacées à statut de conservation défavorable, nécessitant des mesures proactives de conservation.

Le syndicat mixte intervient essentiellement dans le cadre de trois plans nationaux d’actions : un portant sur l’aigle de Bonelli, un sur le vautour percnoptère et un sur les chiroptères.
 


Aigle de Bonelli

Vautour percnoptère

 


Programmes LIFE + Nature

logo_life_light_2.jpgL’Instrument Financier pour l’Environnement (Life +) soutient l’application des Directives européennes dites "Oiseaux" de 1979 et "Habitats, Faune, Flore" de 1992 qui doivent déboucher sur la mise en place du réseau Natura 2000. Les projets de conservation de la nature qui contribuent à maintenir ou à rétablir les habitats naturels et/ou les populations d’espèces dans un état de conservation favorable au sens de la directive "Habitats" sont éligibles à « Life + Nature et Biodiversité ». Les projets doivent viser des Zones de Protection Spéciales (ZPS) ou des sites d’intérêt communautaire, ainsi que des espèces mentionnées dans ces directives. Ils sont financés jusqu'à 75 % par l’Union Européenne et le reste par des fonds nationaux (Etat, Collectivités locales, fonds privés, autres...).

 


Document d’Objectif Natura 2000

natura_2000_light.jpgLes sites Natura 2000 font l’objet de mesures destinées à conserver ou à rétablir, dans un état favorable à leur maintien à long terme, les habitats naturels et les populations des espèces de faune et de flore sauvages qui ont justifié leur délimitation. Ils font également l’objet de mesures de prévention appropriées pour éviter la détérioration de ces mêmes habitats naturels et les perturbations de nature à affecter de façon significative ces mêmes espèces. Pour chaque site Natura 2000, un Document d’Objectifs définit, en concertation avec l’ensemble des acteurs locaux, les orientations de gestion, les mesures nécessaires, les modalités de leur mise en œuvre et les dispositions financières d’accompagnement (article L.414-2 du code de l’environnement).


Fraxinelle

Ophrys splendida

 


 
Nos partenaires /  Nous contacter /  Espace presse /  Marchés publics /  Mentions légales /  Plan de site |  Haut de page