Développer durablement

Développer oui, mais pour les habitants, dans le respect de (leur) environnement !

Développer durablement consiste à accompagner l’installation d’activités compatibles avec la fragilité des milieux voire même qui pourraient rendre service à l’environnement. C’est le cas par exemple du pastoralisme, une des actions historiques du Syndicat mixte. L’objectif : restaurer la qualité paysagère du site classé et ouvrir les milieux pour la conservation de la biodiversité et pour la lutte contre les feux de forêts. Le tout grâce à des moutons ! 3000 ovins et caprins appartenant à cinq bergers, parcourent toutes l’année près de 7000 hectares dans les gorges du Gardon.

Des Maisons thématiques pour renforcer l’attractivité du territoire

La Maison du castor à Collias et la Maison des gorges du Gardon à Russan -Sainte-Anastasie accueillent les visiteurs et les habitants de Mars à octobre. Ces deux sites qui rendent hommage aux patrimoines des gorges constituent au cœur des villages des équipements attractifs qui rayonnent sur tout le territoire gardois.

Maison des gorges du Gardon

Accompagner les communes dans leurs projets de développement durable

Le Syndicat mixte met à disposition son expertise pour accompagner les communes dans leur projet d’aménagement et de développement durable.

Comme, à titre d’exemple, le projet de cantine collective porté par les communes de Collias, Sanilhac-Sagriès et Argilliers. Alors que l’approvisionnement de leur cantine se faisait via des structures de restauration privée, les 3 communes ont souhaité étudier la faisabilité d’une organisation plus responsable qui viserait à privilégier la transformation sur place et les circuits courts. La complexité du projet a incité les trois communes à solliciter l’aide du Syndicat mixte pour mener une étude de faisabilité afin de déterminer la viabilité du projet et les conditions de sa mise en oeuvre.

L’étude préalable a permis de conclure à la viabilité du projet qui s’est concrétisé par la création du syndicat à vocation unique intitulé « CLACOS » (Cantine Locale Argilliers Collias Sanilhac-Sagriès) en janvier 2020. Une 4ème commune de la Réserve de biosphère devrait rejoindre l’aventure prochainement !

Cette étude a été co-financée par le programme Leader Uzège-Pont du Gard.En savoir plus sur cette étude

Accompagner les acteurs locaux dans leurs projets dans une meilleure prises en comptes des Objectifs de développement durable de l’UNESCO

Le Syndicat mixte accompagne les porteurs de projets au niveau local, à travers par exemples les Trophées de la Réserve de biosphère et le réseau des éco-acteurs.

Par exemple, la période 2020-2023 a permis aux éco-acteurs de trois Réserves de biosphère (gorges du Gardon – Mont-Viso et Camargue delta du Rhône) de concrétiser des actions en faveur de la transition écologique, mais aussi d’échanger sur des thématiques tel que les impacts du changement climatique sur chacune des Réserves de biosphère.

Le projet  de coopération ECOOPACT est soutenue par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural -FEADER – précisément par le programme Liaison entre Actions de Développement de d’Economie Rurale -LEADER- porté par les Groupe d’Action Local.

L’objectif de ce projet est de tendre vers une pérennisation des réseaux d’éco-acteurs, de faire naître un sentiment d’appartenance à un ensemble d’acteurs de territoires variés ayant les mêmes souhaits en termes de transition écologique et de développement durable.

Cette coopération compte de nombreuses actions destinées aux réseaux d’éco-acteurs, qui vont permettre d’expérimenter au niveau local les 17 Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 de l’ONU.

Actions collectives :

  • Étude de pérennisation: Étude sur la forme que doit prendre le réseau pour perdurer et jouer un rôle dans les circuits locaux, les moyens humains et financiers à mettre en place pour faire vivre ces réseaux…
  • Boite à outils: A destination des animateurs des réseaux, cette boite compile outils et expériences pour faire vivre et animer un réseau d’éco-acteurs.
  • Voyages d’études: Courts séjours dédiés à la rencontre des éco-acteurs sur les territoires des réserves pour faciliter les échanges et le partage d’expériences tout affermissant les réseaux nationaux.
  • Livret d’accueil inter-réseau: Ce livret permet aux éco-acteurs de devenir ambassadeur du réseau national des éco-acteurs et des Réserves de biosphère.
  • Produit de communication: Création de t-shirts qui donnerons de la visibilité aux éco-acteurs lors d’événements.
  • Teaser: Vidéo retraçant les actions du projet afin de communiquer auprès du réseau national et du grand public.
  • Plan de communication média: Publications pour présenter au niveau local et national le projet, les réserves de biosphère et les éco-acteurs.
  • Événement de fin de coopération: Manifestation organisée sur chaque territoire en simultané avec des moments d’échanges et de conférences communs.

Actions locales de la Réserve de biosphère des gorges du Gardon:

  • Ouvrage pédagogique: Cet ouvrage à destination des éco-acteurs compile des informations sur le territoire de la réserve (paysage, environnement, culture, histoire, réseau d’éco-acteurs). Ce qui lui permettra de répondre au mieux aux questions qui lui sont fréquemment posées.
  • L’organisation d’un concours photo sur le thème de « Votre Regard sur les gorges du Gardon » avec la participation des éco-acteurs aux prix
  • Des cycles de formations, conférences, ateliers sur différentes thématiques
  • Prise de vidéo pour cycle de conférence: Ces vidéos permettront de diffuser la formation et les bénéfices du projet et revenir sur cette expérience à long terme. L’idée est de pérenniser le capital acquis
  • La fourniture d’un kit mallette pédagogique modulable
  • La création de panneaux sur les Objectifs du développement durable (ODD)
  • Des vidéos sous le format Proud to share (x3)
  • Une formation-action sur le bilan et l’avenir du réseau dans la continuité de l’étude de pérennisation
  • Évènement au siège de l’UNESCO à Paris: C’est à l’occasion d’un événement au MAB France que les éco-acteurs et les lauréats des Trophées des gorges du Gardon pourront rencontrer d’autres acteurs des RB françaises œuvrant en faveur des ODD.

Ces actions vont être mises en place entre septembre 2020 jusqu’en décembre 2023. Elles vont participer au dynamisme du réseau, à la création de lien et facilité le partage d’expériences entre des territoires dont les réseaux ne disposent pas de la même ancienneté. L’objectif est de faire connaître au sein des territoires et plus largement l’existence des réserves de biosphère et ses acteurs qui s’engagent pour la transition écologique et le développement durable. L’ambition est que ces acteurs en inspirent et motivent d’autres à engager une transition.

Vous trouverez plus d’informations via le dossier de presse dédié au projet https://cooperation-eco-acteurs.com/

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×