La règlementation dans les gorges

Le site des gorges du Gardon a été classé par l’Etat en 1982, puis étendu en 2013, au titre de la loi du 2 mai 1930 sur la protection des sites de grande qualité paysagère. Il concerne 11 communes : Cabrières, Castillon-du-Gard, Collias, Dions, Poulx, Remoulins, Saint-Bonnet-du-Gard, Sainte-Anastasie, Lédenon, Sanilhac-Sagriès et Vers-Pont-du-Gard. En site classé, les constructions et aménagements sont soumis à une autorisation spéciale et une procédure spécifique en fonction de leur nature.

Afin de préserver l’environnement et permettre à chacun de continuer à en jouir, les pratiques suivantes sont interdites :

  • La circulation des véhicules motorisés. Leur utilisation est réglementée par la loi du 3 janvier 1991. Ils sont autorisés uniquement sur les voies carrossables ouvertes à la circulation publique. Le hors-piste, les simples sentiers pédestres et les pistes DFCI sont donc interdits.

Soyez vigilants, la présence d’une piste sur une carte n’implique pas qu’elle soit empruntable, renseignez-vous en mairie avant votre départ et respectez la signalisation.

  • Le camping
  • Le feu (barbecue, feu de camp,…) -sauf aux propriétaires et ayants droit, sous certaines conditions, définies dans L’arrêté préfectoral n° 2004-104 7, du 13 avril 2004, qui fixe également la réglementation permanente visant à prévenir les incendies dans les zones exposées.
  • Le dépôt de déchets, évidemment
  • La publicité

La pêche de loisir peut être pratiquée en respectant les périodes d’ouvertures annuelles. Il convient toutefois de se munir d’une carte de pêche annuelle, de vacances ou journalière en vente dans les offices de tourisme et les magasins de pêche.

La chasse est pratiquée sur le massif du Gardon selon arrêté préfectoral entre août et mars. Mais pour des questions de régulations de populations de sangliers, des battues et des tirs à l’affut et à l’approche peuvent être effectués ponctuellement dans certaines communes entre juin et août. Soyez vigilants.

Le site classé comprend des secteurs qui bénéficient de protections plus restrictives. En conséquence, des règlementations spécifiques s’y appliquent. C’est le cas dans la Réserve naturelle régionale des gorges du Gardon qui s’étend sur 491 ha et se situe sur la commune de Sanilhac-Sagriès.  Elle est co-gérée par le Conservatoire d’espaces naturels du Languedoc-Roussillon et par la commune de Sanilhac-Sagriès. Elle est totalement intégrée dans le site classé des gorges du Gardon.

Elle abrite la grotte Saint-Vérédème, site de reproduction et d’hibernation de plusieurs espèces de chauves-souris protégées par la loi. Pour éviter tout dérangement préjudiciable durant les périodes les plus sensibles de leur cycle de vie, cette grotte est fermée du 15 novembre au 15 mars et du 1er mai au 15 août.

Au sein de la Réserve naturelle régionale des gorges du Gardon, en plus des interdictions citées précédemment, les activités suivantes sont interdites :

  • la divagation des chiens
  • le bivouac
  • le dérangement de la faune
  • cueillette de végétaux
  • la détention ou le transport de minéraux ou de fossiles
  • le trouble de la tranquillité des lieux par toute perturbation sonore que ce soit
  • l’escalade
  • les manifestations sportives

L’orpaillage est autorisé sous réserve d’une autorisation qui doit être sollicitée auprès de la Préfecture du Gard.

Un arrêté préfectoral de protection de biotope complète le dispositif de protection. Il porte sur 328 ha répartis en 3 sites. Il a été mis en place pour préserver les sites de nidification de l’Aigle de Bonelli. Durant la période du 15 janvier au 30 juin, l’accès aux sites est interdit mais le passage en bord de cours d’eau est possible pour les canoës et les randonneurs. Une signalisation spécifique temporaire est installée chaque année pendant la période couverte par l’arrêté.

Enfin, entre le sud des gorges et la ville de Nîmes s’étend le Camp militaire des Garrigues. Comme toute emprise militaire, il est interdit d’accès au public (Articles 413-5 et R644-1 du code pénal).

Carte des périmètres de protection qui concernent des Arrêtés de biotope aux limites de la Réserve de biosphère des gorges du Gardon

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×